la fabrication additive construit votre modèle couche par couche.

Contrairement aux méthodes traditionnelles tel que l’usinage

Stéréolithographie SLA

Une résine photosensible est solidifiée couche par couche à l’aide d’un laser UV. Les premières couches dessinent des supports sur le plateau machine afin d’assurer la bonne fabrication de la pièce. Ensuite le laser balaye la surface du plateau, une fois la couche terminée, le plateau s’enfonce dans la matière et un « râteau » tapisse la surface pour préparer la couche suivante.

Frittage de poudre SLS/ Multi Jet

De la poudre est fusionnée couche par couche à l’aide d’un laser infra-rouge. Le lit de poudre est chauffé à une température d’environ 175 degrés et le laser dessine la pièce en rajoutant les quelques degrés nécessaires à la fusion du matériau. La densité de la poudre joue le rôle de support, à la différence du SLA, il n’y a pas donc de traces de supports. Après avoir fini une couche, le plateau de construction descend et un rouleau apporte la poudre nécessaire à la réalisation de la couche suivante. Une fois la construction achevée, il faut retirer l’ensemble du bac à poudre avant de le dépoudrer pour récupérer les pièces.

Firittage de Poudre Metal DMLS

Même principe que le frittage de poudre classique, le frittage métal consiste à fusionner de la poudre couche par couche grâce à un laser infra-rouge. Les premières couches dessinent des supports sur le plateau machine afin d’assurer la stabilité de la pièce durant la construction. Une fois achevée, il faut retirer les pièces avec leurs supports du plateau machine, à l’aide d’outil tel qu’une meuleuse.